RATP : une grève pour défendre le régime spécial des retraites

FRANCE 2

Après une grève très suivie vendredi 13 septembre, les salariés de la RATP prévoient une nouvelle journée d'action pour défendre leur régime spécial des retraites.

C'est une option en discussion. Vendredi 13 septembre, en marge d'un mouvement de grève très suivi, les salariés de la RATP ont annoncé envisager une nouvelle journée de mobilisation s'ils n’étaient pas entendus. "Des grévistes bien décidés à défendre le régime spécial. Les employés de la RATP partent en moyenne à 55,7 ans. Les agents roulants et souterrains peuvent eux partir dès 52 ans sous certaines conditions, et avec la réforme, cet âge pourrait être repoussé", précise la journaliste Christelle Méral depuis Paris.

La pénibilité prise en compte assure le secrétaire d'État aux transports

Le montant de la retraite préoccupe également les salariés. Il est actuellement calculé sur les six derniers mois, mais avec la réforme, la pension devrait être calculée sur l'ensemble de la carrière. "Ce matin, le secrétaire d'État aux transports a rencontré l'intersyndicale et leur a indiqué que la pénibilité des agents de la RATP serait bien prise en compte, mais les grévistes attendent des précisions", conclut Christelle Méral.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne