Radicalisation de la contestation : l'eurodéputé LR François-Xavier Bellamy dénonce "des actes absolument inacceptables"

François-Xavier Bellamy, député européen Les Républicains, invité de franceinfo le 19 janvier 2020
François-Xavier Bellamy, député européen Les Républicains, invité de franceinfo le 19 janvier 2020 (RADIO FRANCE)

François-Xavier Bellamy, député européen Les Républicains, a dénoncé, ce dimanche sur franceinfo, les actes de violences "absolument inacceptables" qui ont eu lieu ces derniers jours dans le cadre de la contestation contre la réforme de retraites.

Dans la soirée du vendredi 17 janvier, un groupe de militants anti-Macron ont tenté de pénétrer dans le théâtre des Bouffes du Nord alors que le président de la République assistait, avec sa femme Brigitte, à une représentation. Quelques heures plus tard, la brasserie La Rotonde, prisée par Emmanuel Macron, a été la cible d'un incendie volontaire dans le quartier Montparnasse.

"Ces actes sont absolument inacceptables, a réagi sur franceinfo François-Xavier Bellamy. Le débat démocratique consiste à faire valoir ses arguments et parfois à s'opposer. L'opposition au gouvernement est tout à fait légitime. Elle est même nécessaire pour faire vivre et respirer la démocratie. Mais jamais cette opposition ne doit se transformer en actes de violence. Et ce qui se joue, je crois ici, c'est quelque chose de la vie, même de notre démocratie".

Le gouvernement "pas responsable" des violences

François-Xavier Bellamy estime que "le gouvernement n'est pas responsable du fait qu'on ait incendié à La Rotonde". Selon lui, "cet incendie n'est explicable que par l'acte de violence irresponsable dont se sont rendus coupables ceux qui l'ont produit", a-t-il affirmé. Même s'il admet que le gouvernement a "une responsabilité très grande dans la durée du conflit social". Le député européen a qualifié le projet de réforme des retraites "d'aberrant".

RADIO FRANCE

Vous êtes à nouveau en ligne