Mobilisation des professions libérales pour sauver leurs régimes autonomes

Les professions libérales appellent à la grève avec le collectif SOS retraites. Gros plan sur ces professions qui bénéficient de régimes autonomes : avocats, kinés, infirmiers ou encore personnels navigants.

Dans de nombreux cabinets, la porte était close vendredi 3 janvier. Les médecins libéraux sont vent debout contre la réforme des retraites. Et pour cause, en 1945 ils ont été exclus du régime général et ont bâti leur propre caisse, des caisses autonomes qui prélèvent des cotisations et les reversent à leurs retraités. "Nous entendons garder ces régimes qui sont gérés en bons pères de famille, qui sont tous bénéficiaires, et qui nous permettent de faire face à un choc démographique très important", explique le docteur Jérôme Marty, président de l'Union française des Médecins généralistes.

Perte de revenus

Avec la réforme, ces caisses disparaîtront au profit du régime universel qui gérera tous les actifs. Les professions libérales verront leurs cotisations doubler, de 14 à plus de 28 %, soit des pertes de revenus de 5% selon eux. Les avocats vont aussi entrer en grève dès lundi 6 janvier. Ils pourraient voir leurs cotisations doubler pour une réduction d'un tiers des pensions. Ils veulent durcir le ton.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne