Mobilisation des avocats contre la réforme des retraites : "L'institution judiciaire est une vraie clocharde", selon le syndicat des avocats de France

Les avocats bloquent l\'entree du tribunal de grande instance de paris (TGI) pour protester contre la réforme des retraites, le 24 février 2020.
Les avocats bloquent l'entree du tribunal de grande instance de paris (TGI) pour protester contre la réforme des retraites, le 24 février 2020. (JULIEN MATTIA / LE PICTORIUM / MAXPPP)

"Madame Belloubet, depuis deux mois, fait semblant de dialoguer, fait semblant de nous proposer des solutions", dénonce l'avocate Caroline Mecary, alors que la fronde contre la réforme des retraites se poursuit.

"L'institution judiciaire est une vraie clocharde", dénonce lundi 24 février sur franceinfo l'avocate Caroline Mecary, membre du syndicat des avocats de France. "C'est madame Belloubet et les gardes des Sceaux précédents qui n'ont pas su défendre le budget de la justice qui ont conduit à cette dégradation considérable", tacle-t-elle. Des avocats ont bloqué lundi l'entrée du tribunal judiciaire de Paris pour protester contre le projet de réforme des retraites, après déjà six semaines de mobilisation.

Aujourd'hui, ce sont les magistrats, ce sont les greffiers et les avocats qui colmatent de tous les côtés les trous béants, les voies d'eau considérables de ce navire, qui vraiment n'est pas piloté correctement.Caroline Mecaryà franceinfo

"Nous aussi, on sort notre 49.3, c'est-à-dire l'impossibilité de rentrer dans ce palais", explique l'avocate. Cette réforme, selon Caroline Mecary, "pour les avocats, c'est parfaitement injuste". Leur régime autonome va intégrer le régime universel, les cotisations vont doubler. "Elle va aboutir à ce qu'un tiers de la profession mette la clef sous la porte", assure Caroline Mecary.

Les solutions proposées par la ministre de la Justice ne trouvent pas un écho favorable. "Madame Belloubet, depuis deux mois, fait semblant de dialoguer, fait semblant de nous proposer des solutions", affirme Caroline Mecary. Elle estime que la ministre "se moque du monde".

Vous êtes à nouveau en ligne