Les raffineries à l'arrêt à la demande de la CGT

FRANCEINFO

Pour continuer à protester contre la réforme des retraites, plusieurs raffineries risquent de s'arrêter durant la période des fêtes de Noël.

La réforme des retraites proposée par le gouvernement continue de susciter de vives contestations. La CGT Chimie annonce que deux raffineries sont déjà à l'arrêt comme celle de Lavéra, près de Martigues (Bouches-du-Rhône) et celle de Grandpuits (Seine-et-Marne). Un mouvement qui pourrait continuer à s'étendre lors des prochains jours. Une dizaine de dépôts pétroliers sont bloqués.

>> Suivez en direct la grève du 24 décembre 

Un risque de pénurie assez faible

Comme à chaque blocage, les consommateurs craignent qu'une pénurie d'essence touche le pays. Malgré tout, la France dispose de 90 jours de réserve. "On est loin d'être perturbé en production de produit", assure Francis Pousse, président de la branche carburant au CNPA. Seule une ruée des automobilistes souhaitant faire des réserves pourrait créer une pénurie dans le pays. En Ile-de-France, il y aurait déjà une quinzaine de stations-service à sec.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne