Le pouvoir d'achat des retraités va baisser en 2014, selon "Les Echos"

Les pensions de retraite complémentaires Arrco et Agirc – versées aux retraités du secteur privé – ne seront pas revalorisées le 1er avril, selon les informations des \"Echos\", le 11 mars 2014.
Les pensions de retraite complémentaires Arrco et Agirc – versées aux retraités du secteur privé – ne seront pas revalorisées le 1er avril, selon les informations des "Echos", le 11 mars 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Les pensions de retraite complémentaires Arrco et Agirc ne seront pas revalorisées le 1er avril, selon le quotidien économique. Une mesure qui s'ajoute au gel des pensions de base. 

"Le pouvoir d'achat des 15 millions de retraités va reculer en 2014", selon Les Echos daté du mardi 11 mars. Les pensions de retraite complémentaires Arrco et Agirc – versées aux retraités du secteur privé – ne seront pas revalorisées le 1er avril, selon les informations du quotidien économique.

Les conseils d'administration des deux régimes, qui se réunissent cette semaine, décideront d'une revalorisation nulle pour la première fois depuis le milieu des années 1990. Selon Les Echos, cette décision s'explique par la faiblesse de l'inflation et par un accord signé il y a un an par les organisations patronales et syndicales gestionnaires de l'Agirc-Arrco.

Cette mesure s'ajoute à une autre, qui prévoit que les pensions de base ne seront pas augmentées le 1er avril comme d'habitude, mais le 1er octobre, souligne le quotidien. Ce gel de six mois, décidé par le gouvernement dans le cadre de la réforme des retraites, permettra d'économiser 800 millions d'euros. Dans un communiqué commun, la CGT et l’Ugict-CGT ont dénoncé lundi "une nouvelle baisse de pouvoir d’achat pour les retraités".

Vous êtes à nouveau en ligne