Jean-Michel Blanquer promet "des augmentations de rémunération très significatives pour les professeurs"

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, était l'invité de "8h30 franceinfo" jeudi 12 décembre. 

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a promis "des augmentations de rémunération très significatives pour les professeurs", jeudi 12 décembre sur franceinfo, quelques centaines d'euros sur leur fiche de paye "au bout du processus", a-t-il assuré.

Dans le cadre de la réforme des retraites, "nous garantissons que les pensions ne baisseront pas" pour les enseignants, a répété Jean-Michel Blanquer, et pour qu'elles ne baissent pas, nous allons augmenter les rémunérations afin que, quand quelqu'un prendra sa retraite, la somme de ce qu'il ou elle aura agné au long de son parcours permette d'avoir une pension comparable à celle d'aujourd'hui", a précisé le ministre.

"Plusieurs milliards"

L'enveloppe globale d'augmentation pour les enseignants atteindra "forcément, sur plusieurs années, plusieurs milliards", estime Jean-Michel Blanquer. Quant au chiffre de 400 à 500 millions par an déjà évoqué dans les médias, Jean-Michel Blanquer affirme qu'il s'agit d'un "ordre de grandeur" mais que "ce serait une erreur de donner des premiers chiffres aujourd'hui puisque, précisément, ça doit résulter à la fois du dialogue social et des différents calculs que nous avons à faire."


En revanche, "toutes les divisions un peu simplistes que j'ai entendues ne sont pas exactes", souligne le ministre de l'Éducation nationale. Diviser l'enveloppe par le nombre d'enseignants pour calculer les augmentations par enseignant est "un raisonnement beaucoup trop rapide", "ça ne sera pas saupoudré de cette façon-là, ce sera centré par exemple sur les plus jeunes et certains milieux de carrière, et d'autres part c'est année après année", a expliqué Jean-Michel Blanquer.

Plus pour les enseignants nés après 1975

Par ailleurs, "quelqu'un qui est né après 1975 va bénéficier un peu plus que quelqu'un qui est né avant 1975 des revalorisations que nous ferons", a détaillé le ministre, parce que "c'est justement en début de carrière que vous êtes mal payés en France". Donc "oui, c'est vrai, c'est plutôt ceux qui sont nés après 1975 qui bénéficieront de tout ça, même si ceux nés avant 1975 pourront avoir aussi certaines améliorations", a admis le ministre.

Ces augmentations commenceront "à partir du 1er janvier 2021", a confirmé Jean-Michel Blanquer. "Chacun comprendra que nous avons donné des garanties très fortes", a conclu le ministre de l'Education nationale.

Vous êtes à nouveau en ligne