DIRECT. La mobilisation contre la réforme des retraites a mobilisé "150 000 manifestants dans toute la France", selon la CGT

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, en tête de cortège (au centre) lors de la manifestation contre la réforme des retraites à Paris, mardi 24 septembre 2019.
Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, en tête de cortège (au centre) lors de la manifestation contre la réforme des retraites à Paris, mardi 24 septembre 2019. (MUSTAFA YALCIN / AFP)

Paris, Marseille, Lyon, Nantes... Près de 150 mobilisations étaient prévues un peu partout en France mardi, à l'appel de la CGT.

Après les avocats, les médecins, les pilotes, les infirmières, la RATP ou encore Force ouvrière, c'était au tour de la CGT de défiler contre la future réforme des retraites. La mobilisation a rassemblé "150 000 manifestants dans toute la France", avec "166 lieux de manifestations", s'est félicité sur BFMTV le secrétaire général du syndicat, Philippe Martinez.

 Quelque 12 300 manifestants ont défilé à Paris, selon un comptage réalisé par Occurrence pour un collectif de médias, dont l'AFP.

 Les raisons de leur colère ? Les syndicats de cheminots dénoncent la fin de leur régime spécial de retraites, qui sera fusionné dans le nouveau système universel à points à partir de 2025. Mais ils s'inquiètent aussi de la fin du statut pour les nouveaux embauchés en 2020, avec la fin du monopole de la SNCF publique sur le rail.

 Une grève à la SNCF. Conséquence d'un appel à la grève de la CGT-Cheminots et de SUD-Rail, le trafic était perturbé à la SNCF, qui prévoyait la circulation de presque tous les TGV mais deux trains Intercités sur cinq, trois TER sur cinq et un Transilien sur deux en moyenne.

Vous êtes à nouveau en ligne