Grève des transports : où en est vraiment la mobilisation ?

France 2

Tous les jours, la RATP et la SNCF communiquent sur le taux de grévistes. La mobilisation a tendance à faiblir. Moins de grévistes cela signifie-t-il que le mouvement s'essouffle ?

Vendredi 27 décembre, au menu des cheminots gare Saint-Lazare (Paris), de la solidarité. Et même s'ils viennent d'apprendre que le taux de grévistes est encore à la baisse, 8,5%, leur détermination ne faiblit pas. "La mobilisation continue, elle est toujours là, avec les collègues on est motivé, je n'ai pas l'impression que la mobilisation s'essouffle", explique un cheminot en grève.

85% de grévistes le 5 décembre, contre 38% vendredi 27 décembre

Au 23e jour de grève, tenir devient compliqué pour certains. La mobilisation s'essouffle-t-elle ? Le 5 décembre, au premier jour de la grève, 85% des conducteurs font la grève. Le 17 décembre, pour la deuxième manifestation, il y a encore 75% de grévistes, vendredi 27 décembre. C'est deux fois moins avec 38% de grévistes. Une baisse qui pourrait être temporaire. Beaucoup de grévistes auraient posé des congés pendant les fêtes avant de reprendre le mouvement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne