Grève contre la réforme des retraites : la sortie de crise encore lointaine

France 2

Édouard Philippe a rencontré les organisations syndicales mercredi 18 décembre. Si des discussions ont été engagées, les avancées sont encore minimes.

"L'équation est assez compliquée pour le gouvernement. Le point de crispation est l'âge pivot de 64 ans, sur lequel les négociations butent avec les syndicats réformistes. Le gouvernement sera-t-il prêt à faire des concessions sur ce point ? SI l'exécutif ne plie pas, le risque est gros avec l'assurance de fêtes de fin d'année gâchées pour les Français et le risque de nouvelles manifestations en janvier", explique le journaliste de France 2 Gilles Bornstein. 

La présidentielle de 2020 en vue

"Si le gouvernement accepte de reculer sur l'âge pivot, la réforme finira par passer. Pour Emmanuel Macron, le risque est politique, celui d'être considéré comme un président dépensier et faible, finalement pas très différent de son prédécesseur. Il risquerait surtout de faire fuir l'électorat de centre droit indispensable à sa réélection en 2022", conclut Gilles Bornstein. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne