Désintox. Non, le minimum retraite à 1000 euros n'est pas une avance sur la succession

D’après Olivier Faure, le premier secrétaire du PS, la mesure du minimum de retraite fixé à 1000 euros promise par le gouvernement se résumait en fait à un prêt récupérable sur la future succession du retraité. Pas à un vrai coup de pouce.

Alors que la réforme des retraites est vivement contestée, c'est une des seules mesures qui fait à peu près l'unanimité : il ne sera plus possible, de toucher moins de 1000 euros de pension après une carrière complète. Seulement voilà, d’après Olivier Faure, le premier secrétaire du PS, cette promesse ne serait pas si claire que cela... Interrogé sur France Inter, le responsable socialiste a expliqué que la mesure se résumait en fait à un prêt récupérable sur la future succession du retraité. Pas à un vrai coup de pouce.

« Ce n’est pas un don, ce n’est pas un salaire, ce n’est pas une pension, c’est un prêt. On vous prête de l’argent pendant votre existence, mais ensuite vos héritiers, on récupère sur leur héritage ce qu’on vous a donné » affirmait-il.

En fait, Olivier Faure s'est un peu emmêlé les pinceaux. Il existe deux dispositifs aux noms proches, mais de nature différente. Olivier Faure évoque en fait le minimum vieillesse, qui s'adresse aux personnes qui ont peu ou jamais cotisé. C'est un filet de sécurité qui assure aux personnes âgées un minimum de 860 euros pour vivre. Cette somme peut effectivement être récupérée sur l'héritage.

Mais la réforme des retraites, elle, porte sur un autre dispositif, le minimum contributif, qui concerne lui les personnes ayant cotisé toute leur carrière sur de faibles revenus. Et qui se retrouvent donc avec une petite pension. Le gouvernement souhaite donc que pour les carrières complètes, ce minimum (retraite complémentaire comprise) atteigne au moins 1000 euros. Et là, il ne s'agit en aucun cas d'un prêt récupérable sur la succession.

Accusé de fake news, le premier secrétaire du PS a rejeté la faute sur Muriel Pénicaud, qui avait fait la même confusion dans une récente interview. Mais ce petit couac de la ministre du travail mis à part, le projet du gouvernement est très clair. En tout cas sur ce point.

Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 Minutes sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur Instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/

Vous êtes à nouveau en ligne