49.3 : la décision du gouvernement critiquée par les oppositions

FRANCE 3

Au lendemain de l'annonce, samedi 29 février, du recours au 49.3 pour faire passer, sans vote, la réforme des retraites, les membres de l'opposition au gouvernement continuent de critiquer ce choix.

Un choix qui ne passe pas. Samedi 29 février, en début de soirée, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé, devant une Assemblée nationale à moitié vide, que le gouvernement aurait recours à l'article 49.3 de la Constitution afin d'entériner sa réforme des retraites. Un passage en force qui n'est pas du tout du goût des députés de l'opposition. Dès la déclaration du chef du gouvernement, plusieurs centaines de militants de gauche, opposés au texte, se sont regroupés spontanément devant l'Assemblée.

Politiques et syndicats vent debout

Au matin du dimanche 1er mars, ils ne décolèrent pas. "Le gouvernement, là-dedans, a fait preuve d'une forme de professionnalisme en matière d'amateurisme qui est profondément inacceptable", a ainsi déclaré le député européen Europe Écologie Les Verts, Yannick Jadot, sur Europe 1. Même son de cloche du côté des syndicats, à l'image de Force ouvrière. "FO ne peut que dénoncer une telle attitude de la part du gouvernement. FO, sûre de ses analyses, maintient son refus de ce projet, en demande l'abandon et le retrait. Sa détermination de faiblira pas", a publié sur Twitter le secrétaire général de la centrale, Yves Veyrier.

Vous êtes à nouveau en ligne