Maison de retraite : des infirmières de nuit en renfort

France 2

Bientôt, une infirmière de nuit sera présente dans chaque Ehpad. Reportage dans leur quotidien.

Sa journée commence, quand celle de ses collègues se termine. Tel est le quotidien de Géraldine de Serbon, infirmière de nuit dans une maison de retraite. Pour commencer, les transmissions. L’infirmière de jour évoque avec elle les événements marquants de la journée. Le marathon de nuit peut ensuite commencer. Il faut rendre visite à tous les résidents. Pour cela, l’infirmière de nuit peut être épaulée par son équipe composée d’aides-soignantes. Il y a toutefois des actes infirmiers, qu’elle est la seule à pouvoir accomplir.

Une présence rassurante

Pour les aides-soignantes, la présence d’une infirmière de nuit, plus qualifiée, est rassurante. Il y a les actes de routine et parfois, l’accident. Cela peut par exemple être le cas lorsqu’un résident chute. Si les aides-soignantes peuvent prévenir, seule l’infirmière peut donner le diagnostic. Parfois elle appelle ensuite SOS médecin, et reste avec son patient pour le rassurer jusqu’à ce que les secours arrivent.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne