Les salaires des grands patrons en ligne de mire

FRANCE 2

Selon le journaliste de France 2 Jean-Paul Chapel, les salaires des grands patrons sont de plus en plus surveillés.

Alors que la polémique autour de la retraite chapeau de Philippe Varin, l'ancien patron du groupe PSA, fait rage, les salaires des grands patrons sont de plus en plus souvent pointés du doigt.

"Pour Danone, la rémunération du patron pourra atteindre un maximum de 6 millions d'euros. Au moment de voter la part variable, l'assemblée générale des actionnaires était divisée. Ils ont voté à 53%. L'an dernier, le vote était quasiment unanime, 93%", argumente Jean-Paul Chapel. Même chose chez Renault pour Carlos Ghosn. Ses 7,2 millions d'euros ont été votés à 58%, contre 64% en 2014. Et chez Vinci, les votes s'élèvent à 63%, contre 94% l'année dernière.

Une bronca des petits actionnaires

"En fait, tous les actionnaires minoritaires ont voté contre et ça ressemble à une fronde", analyse le journaliste de France 2. Au sein de la société Klépierre, ils ont même réussi à faire annuler un plan de stock-options qui avantageait les dirigeants. "La bronca des actionnaires, on l'observe aussi en Suisse, au Royaume-Uni, aux États-Unis", ajoute Jean-Paul Chapel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne