Le désarroi des seniors face au chômage

France 2

Le taux de chômage a fortement progressé chez les seniors en un an. Chez eux, le découragement est palpable. France 2 a rencontré quelques demandeurs.

+8,7% en un an : chez les seniors, le chômage a connu une forte progression. En avril dernier, on comptait 840 000 personnes de plus de 50 ans sans emploi.

Pascal, 57 ans, cadre comptable, a été licencié il y a un mois après la liquidation de son entreprise. Il a quitté son village de l'Aude pour Montpellier (Hérault), avec l'espoir de rebondir. Mais il n'est pas optimiste. "Le gros inconvénient, c'est mon âge. J'ai l'impression qu'on ne veut plus de moi", lâche-t-il à France 2.

Cacher son âge

Adel, 57 ans, agent de supérette, est au chômage depuis un an. Il a décidé de ne plus mettre son âge sur son CV : "J'ai piégé quelques employeurs : je n'ai pas indiqué mon âge. Ils m'ont convoqué et quand je me suis présenté, ils m'ont demandé : 'Vous avez quel âge ?'. Et ils étaient un peu gênés".

Albert, 53 ans, agent de sécurité-incendie, est prêt à changer de voie. Il songe à se reconvertir gardien d'immeuble.

Philippe, 56 ans, chef d'atelier en horlogerie, a lui postulé à un poste de vendeur, sans succès. Face à ces difficultés, la démotivation guette...

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne