Impôts : c'est la ruée dans les agences du Trésor public

France 3

Le rétropédalage du gouvernement sur les impôts locaux pour les retraités provoque des files d’attente dans les centres du Trésor public.

À Marseille, ce centre des impôts est pris d'assaut, notamment pour les retraités qui ont reçu des taxes d'habitation ou foncière à payer alors que les plus modestes étaient exonérés jusqu'ici. Même situation à Limoges. Octogénaire, Germaine n'a jamais payé de taxe d'habitation. Mais le fisc lui réclame 450 euros à régler avant le 15 novembre.

Elle n'en dort plus la nuit

"Ça empêche même de dormir la nuit. Quand on arrive à un certain âge, on se dit que c'est impensable de recevoir des sommes à payer comme ça", confie Germaine au micro de France 3. En France, plus de 250 000 retraités aux revenus modestes ont été contraints de payer leur taxe d'habitation ou foncière. Cette mesure découle de la suppression de la demi-part des veuves et des parents isolés. Le gouvernement est revenu sur sa décision mais certains ont déjà payé. Ceux-ci peuvent demander leur remboursement, qui sera fait au plus tard en mars 2016.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne