Hausse de la CSG : des résidents de maison de retraite lésés ?

FRANCE 3

Les pensionnaires des maisons de retraite sont mis à contribution par la hausse de la CSG sans pour autant bénéficier de la suppression de la taxe d'habitation. Et pour cause, ce sont les maisons de retraite qui payent la facture.

Chaque jour, ils relèvent leur courrier. Simone et Bernard ont dû vendre leur maison pour s'installer dans cette résidence pour personnes âgées en région parisienne. Comme de nombreux retraités, en 2018, ils seront touchés par la hausse de la CSG, mais ne profiteront pas de la suppression de la taxe d'habitation en compensation. Tout simplement parce qu'ils ne la payent pas en tant que pensionnaires de cette maison de retraite.

Une baisse des tarifs ?

Selon Bercy, 15% des résidents en maisons de retraite seraient dans le même cas que ce couple. Une anomalie que le gouvernement promet de corriger. II propose que les établissements baissent leurs tarifs en compensation. Mettre à contribution les maisons de retraite, une solution trop coûteuse pour l'association qui les regroupe, car le secteur est déjà en crise. Le syndicat des résidences privées pour personnes âgées propose lui d'exonérer tous les pensionnaires de la hausse de la CSG.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne