Renault : ventes mondiales en hausse de 3,2% en 2014

(Au plan mondial, Renault doit la hausse de ses ventes avant tout à Dacia © Maxppp)

Renault a fait état lundi d'une hausse de ses ventes mondiales, la performance du groupe en Europe et le succès de sa gamme low-cost à travers le monde ayant éclipsé la faiblesse de plusieurs marchés émergents importants pour le groupe.

Le constructeur français est en bonne santé. Renault a fait état lundi d'une nouvelle hausse de ses ventes mondiales. Mais cette hausse est seulement due aux ventes de Renault en Europe, en hausse de 12,5%... car, dans le reste du monde, les volumes de voitures vendues ont chuté de 5,9%. 

Au Brésil, son deuxième marché après la France, le groupe est parvenu l'an dernier à stabiliser ses ventes (+0,3%), mais celles-ci ont chuté de 7,4% en Russie et de 7,9% en Turquie, cinquième marché du groupe. En Argentine, elles ont chuté de 39,8%. Plusieurs grands pays émergents ont souffert l'an dernier d'une grande volatilité liée à la situation géopolitique, à la politique monétaire et aux effets de change.

Trois années consécutives de rebond

Le constructeur automobile a immatriculé l'an dernier 2,71 millions de véhicules environ - voitures et utilitaires légers -, soit un volume en hausse de 3,2%. Renault inscrit ainsi trois années consécutives de rebond de ses ventes en volume, après une baisse de 6,3% en 2012.  

Le poids de la gamme low-cost - commercialisée en Europe sous la marque Dacia et ailleurs comme l'entrée de gamme de la marque Renault - s'est encore renforcé dans les ventes mondiales du groupe à 42%, contre 41% en 2013 et 37% en 2012. L'an dernier, la voiture la plus vendue a ainsi été le Duster, suivi de la Clio 4, de la Logan, de la Sandero et du Captur.

Vous êtes à nouveau en ligne