Renault va fabriquer la nouvelle version de son utilitaire Trafic à Sandouville (Seine-Maritime)

Mouvement social à Sandouville, en septembre 2008
Mouvement social à Sandouville, en septembre 2008 (AFP/ROBERT FRANCOIS)

Le ministre de l'Industrie Christian Estrosi a affirmé samedi à l'AFP en avoir obtenu l'engagement de la direction de Renault.L'assemblage du nouveau modèle dans l'usine normande aux effectifs en déclin commencera "dès 2012", a précisé le ministre. Le Trafic est actuellement produit en Espagne et au Royaume-Uni.

Le ministre de l'Industrie Christian Estrosi a affirmé samedi à l'AFP en avoir obtenu l'engagement de la direction de Renault.

L'assemblage du nouveau modèle dans l'usine normande aux effectifs en déclin commencera "dès 2012", a précisé le ministre. Le Trafic est actuellement produit en Espagne et au Royaume-Uni.

La construction d'un utilitaire avait été promise à l'automne 2008, lors d'une visite du Président Nicolas Sarkozy sur le site français de Sandouville, alors ébranlé par un plan de suppression d'emplois, sans toutefois qu'un nom de modèle soit révélé.

Le constructeur, dont l'Etat est l'actionnaire principal à 15%, n'a pas démenti l'information. Invoquant des questions de confidentialité, Renault a simplement répété qu'il allait aménager son usine de Sandouville à partir de l'été prochain pour produire un véhicule utilitaire, dont l'assemblage devrait commencer en 2012 et la commercialisation un an plus tard.

L'usine de Sandouville, qui compte actuellement 2.397 salariés, fabrique notamment la Renault Espace et la Laguna. Elle a assemblé 63.301 véhicules en 2009, un chiffre en baisse par rapport aux années précédentes.

Ouverte en 1964 pour construire la R16, l'usine a perdu 1.300 emplois fin 2008 et début 2009, dans le cadre d'un vaste plan de départs volontaires.

Les syndicats craignent une poursuite des suppressions d'emplois malgré l'arrivée du Trafic à Sandouville. "Les remplaçantes de la Laguna et de l'Espace ne seront vraisemblablement pas faites à Sandouville", a fait remarquer le secrétaire général de la CGT de Renault-Sandouville, Nicolas Guermonprez.

Soupçonné de vouloir délocaliser l'ensemble de la production de la future voiture particulière Clio 4 en Turquie, le PDG de Renault Carlos Ghosn avait été convoqué en urgence le 16 janvier à l'Elysée. Il avait alors promis de continuer à réaliser en France dans son usine de Flins (Yvelines) autant de Clio qu'il en vendait dans l'Hexagone.

Au plus fort de la crise de 2008-2009 Renault et PSA Peugeot Citroën ont bénéficié de prêts à taux préférentiels de l'Etat de 6 milliards d'euros en échange d'engagements sur l'emploi.