Rattrapage sur les factures d'EDF : les ménages paieront 1,50 euro de plus par mois pendant 18 mois, annonce Ségolène Royal

Ségolène Royal lors d\'une séance de questions au gouvernement à l\'Assemblée nationale, le 15 juin 2016.
Ségolène Royal lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, le 15 juin 2016. (YANN BOHAC / CITIZENSIDE / AFP)

Le Conseil d'Etat a jugé, mercredi, que la hausse des factures d'électricité de 2,5% décidée au 1er novembre 2014 était insuffisante. Une hausse rétroactive est prévue pour la plupart des ménages.

Ségolène Royal, invitée d'Europe 1 jeudi 16 juin, a annoncé un rattrapage sur les factures d'EDF de 1,50 euro par mois pendant 18 mois. Cette hausse rétroactive est prévue pour les 28 millions de clients soumis aux tarifs réglementés de l'électricité, appliqués à 90% des ménages et aux très gros consommateurs du 1er novembre 2014 au 31 juillet 2015.

La hausse de 2,5% jugée insuffisante

Le Conseil d'Etat a jugé mercredi que la hausse des factures d'électricité de 2,5%, décidée au 1er novembre 2014, était insuffisante. La plus haute juridiction administrative a donc annulé l'arrêté fixant cette hausse et enjoint au gouvernement de prendre dans les trois mois un nouvel arrêté.

Le Conseil d'Etat avait été saisi par des fournisseurs concurrents comme Direct Energie, Eni ou Lampiris, regroupés au sein de l'Association nationale des opérateurs détaillants en énergie. Ces derniers craignaient notamment que la faiblesse de la hausse des tarifs, insuffisants pour couvrir les coûts d'EDF comme ils sont pourtant censés le faire, ne crée une distorsion de concurrence.

Vous êtes à nouveau en ligne