Quel avenir pour les trains Intercités ?

FRANCE 2

Un rapport remis ce 26 mai au gouvernement préconise la suppression de certaines lignes jugées trop vieilles et pas assez rentables.

Entre service public et rentabilité, le député socialiste Philippe Duron a tranché. Il a remis un rapport ce mardi 26 mai dans lequel il conseille la suppression pure et simple de certaines lignes de trains Intercités. En cause, un matériel vieillissant malgré des efforts de rénovation et des dessertes déficitaires.

Une prise de position que contestent les associations d'usagers. "C'est un réseau qui a effectivement vieilli, mais qui assure une desserte et un maillage de notre territoire. Il permet aux villes de se développer sur le plan économique et il est fort utile aux voyageurs qui ne vivent pas tous dans les grandes métropoles", justifie Bruno Gazeau de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports.

Des lignes peu fréquentées bientôt remplacées par des cars ?

Le rapport évoque de nombreuses liaisons surdimensionnées et peu fréquentées, comme celle reliant Bordeaux à Lyon. Ces trains peu utilisés coûtent 300 à 400 millions d'euros par an à la SNCF. Ils pourraient être remplacés en partie par des autocars, la loi Macron permettant désormais l'exploitation de lignes privées sur tout le territoire. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne