Quand les magasins désertent les centres-villes

FRANCE 3

Entre 2012 et 2015, le nombre de magasins vides dans les centres-villes est passé de 7,2% à 9,5%, explique David Boéri sur le plateau de France 3.

Les chiffres prouvent cet état de fait : il y a de moins en moins de magasins en centres-villes. "La tendance est très claire, le nombre de magasins vides augmente très rapidement. C'est ce que l'on appelle la vacance commerciale", explique David Boéri sur le plateau de France 3. Entre 2012 et 2015, elle a progressé de deux points, passant de 7,2% à 9,5%. "En moyenne, près d'un magasin sur dix est fermé en centre-ville", poursuit le journaliste.

Multiplication des centres commerciaux


Cette dégradation peut s'expliquer par la multiplication des centres commerciaux en dehors des villes. "C'est là que les Français font désormais leurs courses", assure David Boéri. Mais cela n'explique pas tout. "La multiplication des faillites s'explique aussi par une évolution aberrante : depuis quinze ans, les surfaces commerciales augmentent deux fois plus vite que la consommation", fait valoir le journaliste. Résultat : les magasins sont toujours plus grands, donc plus chers, et de plus en plus en plus difficiles à rentabiliser.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne