Publicis et Omnicom vont fusionner pour créer le n°1 de la pub

(Maxppp)

Comme prévu, le groupe français Publicis a annoncé dimanche midi sa prochaine fusion avec le géant américain Omnicom. Ce serait la naisse d'une nouveau géant de la publicité.

L'annonce était attendue, elle a eu lieu comme prévu ce dimanche midi. Lors d'une conférence de presse, les champions français et
américain de la publicité Publicis et Omnicom
ont annoncé un projet de fusion qui va permettre de
créer le numéro un mondial du secteur, devant le britannique WPP.

Doté d'une force de frappe considérable, à la fois en
Europe, aux Etats-Unis mais également sur les marchés émergents,
ce nouveau géant pourra négocier des tarifs publicitaires plus
avantageux dans la presse et la télévision et mieux résister aux
géants d'internet comme Google et Facebook, dont
le modèle économique repose sur la publicité numérique.

Un chiffre d'affaires de 17,7 milliards d'euros

Le nouveau groupe, qui représente un chiffre d'affaires
combiné de 17,7 milliards d'euros (22,7 milliards de dollars) et
une capitalisation boursière de 26,5 milliards d'euros (35,1
milliards de dollars), sera dans un premier temps co-dirigé par
John Wren, le directeur général d'Omnicom, et Maurice Lévy,
président du directoire de Publicis.

A l'issue d'une période de 30 mois, Maurice Lévy laissera la
direction exécutive du nouveau groupe à John Wren et deviendra
président du conseil d'administration, non-exécutif.
Ce rapprochement entre Publicis et Omnicom devrait permettre
de générer 500 millions de dollars (377 millions d'euros)
d'économies d'échelle et de synergies.
Le nouveau groupe sera coté à Paris et New York.