Plus de 500 000 familles touchées par la réforme des allocations familiales

(Dès le 1er juillet, les allocations familiales seront calculées selon les revenus des familles © MaxPPP)

A partir du 1er juillet, les allocations familiales seront modulées en fonction des revenus. Une mesure votée à l'automne avec le budget 2015 de la Sécurité sociale, et qui va toucher 10% des familles d'après une note interne de la CNAF diffusée mardi.

Dès le 1er juillet prochain, les allocations familiales ne seront plus universelles. Elles seront modulées en fonction des revenus pour les familles de deux enfants ou plus. Une réforme votée à l'automne dans le cadre du budget de la Sécurité sociale pour 2015. Elle va concerner 10% des familles allocataires, soit 505 000 d'entre elles, pour une perte moyenne de 127 euros par mois. 

"Les familles les plus nombreuses vont être davantage pénalisées" Jean-Louis Deroussen, président de la Caisse nationale d'allocations familiales
--'--
--'--

Les familles les plus pénalisées seront les plus aisées et celles avec plusieurs enfants. Ainsi, pour un couple avec deux enfants dont le revenu est de 6000 euros nets mensuels, les allocations seront divisées par 2. Et si les revenus du ménage dépassent les 8000 euros, elles seront divisées par 4.

Quant aux familles concernées par cette nouvelle mesure, 2/3 auront 2 enfants, et 25% trois enfants. Les familles avec quatre enfants ou plus ne représenteront que 6% des ménages perdants. 

865 millions d'euros d'économie 

Cela représentera une économie pour les finances publiques de 770 millions d'euros en année pleine. Viendront s'y ajouter 95 autres millions d'euros, car 154 000 ménages qui touchent des majorations pour les enfants à partir de 14 ans seront aussi touchés par la modulation. Résultat, 865 millions d'euros seront au total économisés. 

Et, malgré un vote consultatif du conseil d'administration de la Caisse nationale des allocations familiales, qui s'est prononcé contre, la mesure entrera bien en vigueur. Le Premier ministre, Manuel Valls, a d'ailleurs rappelé ce mercredi qu'il s'agissait d'une mesure de "justice sociale". 

Vous êtes à nouveau en ligne