L'état de la droite, le plan de relance... Le "8h30 franceinfo" d'Aurélien Pradié

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Aurélien Pradié, le secrétaire général des Républicains, était l'invité du "8h30 franceinfo", dimanche 6 septembre 2020.

Aurélien Pradié, le secrétaire général des Républicains était l'invité du "8h30 franceinfo", dimanche 6 septembre 2020. L'état de la droite, le plan de relance... Il répond aux questions de Matteu Maestracci et Jean-Jérôme Bertolus.

Présidentielle 2022 : "François Baroin a raison de garder ses nerfs"

François Baroin a redit lors de la rentrée des Républicains qu'il se prononcerait à l'automne sur son éventuelle candidature à la présidentielle. À deux ans de l'élection, Aurélien Pradié estime qu'il "a raison de garder ses nerfs, de ne pas céder à la pression. Il a raison de ne pas se soumettre au bal des prétendants parce qu'il mérite mieux que ça et le pays mérite mieux que ça" et lui réitère son soutien en cas de candidature.

Aurélien Pradié fustige ceux qui s'assoient "sur leurs convictions politiques" pour accéder "aux responsabilités nationales"

Sont dans le viseur du député du Lot le maire de Nice, Christian Estrosi qui appelle à se rallier à Emmanuel Macron en 2022 et le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin. "Christian Estrosi est une bricole", a-t-il déclaré. "J'entends les grincheux, les oiseaux de mauvais augure qui veulent absolument que la droite aille mal, mais pendant deux journées au Port-Marly, la droite allait bien. Nous sommes le seul parti politique de ce pays à avoir pu réunir un millier de jeunes."

Gérald Darmanin quant à lui "s'est assis sur ses convictions à l'instant où il est passé du soutien à Nicolas Sarkozy, du soutien à Xavier Bertrand au soutien à Emmanuel Macron", a estimé Aurélien Pradié. "La vraie qualité de Gérald Darmanin c'est de pouvoir s'adapter à toutes les situations politiques. C'est sûrement une qualité pour accéder au pouvoir et être ministre, mais ce n'est pas une qualité pour se regarder dans une glace. On ne peut pas transiger sur ses convictions, ses idées, parce que l'on souhaite exercer le pouvoir", tranché Aurélien Pradié qui explique le désintérêt des Français pour la politique par le manque de "noblesse" des représentants politiques.

Discours au Panthéon pour les 150 ans de la République : "Emmanuel Macron est un matamore"

Le président de la République a prononcé vendredi 4 septembre un discours dans lequel il a défendu la notion de liberté et mis en garde contre le séparatisme. "Les discours, Emmanuel Macron sait les prononcer. Est-ce qu'il sait agir ? Non", l'accuse Aurélien Pradié.

"Emmanuel Macron est un matamore, il prétend faire beaucoup mais fait si peu", a critiqué le député du Lot qui dénonce "une idéologie puissante" du président : "Emmanuel Macron ne croit pas en l'idée puissante de la République, il croit en une autogestion de la société", assure Aurélien Pradié.

"Deux réserves" sur le plan de relance

"J'ai deux réserves sur le plan de relance", a émis Aurélien Pradié. D'abord, il dit douter qu'il permette de préparer l'avenir et notamment la reconversion verte de l'industrie aéronautique. "On met des rustines, on sauve le bateau mais est-ce qu'on change la direction du bateau, je n'en ai pas le sentiment." Il s'inquiète également de l'absence d'un plan de relance par la consommation.

Vous êtes à nouveau en ligne