Optique : les remboursements plafonnés à 470 €

(Le gouvernement a tranché : le remboursement de l'optique sera plafonné à 470€ © MaxPPP)

Le gouvernement a présenté lundi son projet de décret. Pour "faire baisser le prix de l'optique", il impose un plafonnement des remboursements par les mutuelles. Sous la pression des opticiens, le plafond a été relevé, de 450 à 470 euros. Le décret fixe aussi un plafond de remboursement pour les dépassements d'honoraires des médecins.

Le gouvernement a légèrement revu sa copie, sous la pression des syndicats d'opticiens. Initialement, il était question de plafonner le remboursement des lunettes par les mutuelles à 450 euros. Finalement ce sera donc 470 euros pour des verres simples, et 750 euros pour des verres complexes - 850 euros pour les verres très complexes. Avec une obligation : ne pas dépasser 150 euros pour la monture - le reste étant consacré aux verres.

Le gouvernement fait le pari qu'en limitant les remboursements il poussera les opticiens à offrir des tarifs plus raisonnables. Actuellement, écrit le ministère de la Santé dans un communiqué, plus les mutuelles remboursent plus le prix des lunettes augmente. Il s'agit, à en croire le ministère, de casser une spirale inflationniste. 

Un délai pour s'adapter

Ces montants s'appliqueront aux contrats dits "responsables et solidaires" des complémentaires, qui devront remplir un certain nombre de critères pour bénéficier d'une fiscalité allégée. Proposer une couverture complémentaire allant au-delà de ces plafonds reviendra pour les complémentaires à perdre ces avantages. 

Le gouvernement va donner un délai aux mutuelles pour s'adapter. Si votre contrat est déjà en cours, votre mutuelle aura jusqu'à la fin de l'année 2017 pour appliquer les plafonds de remboursement. En revanche, dans le cas d'un nouveau contrat, ce sera obligatoirement dès avril 2015.

Les dépassements d'honoraires encadrés

Les médecins vont devoir eux aussi être raisonnables : le décret prévoit un plafonnement des dépassements d'honoraires. Les contrats "responsables" ne prendront plus en charge que les dépassements inférieurs à 100% du tarif Sécu, soit une consultation de spécialiste à 56 euros, deux fois le tarif de base de 28 euros.

Le plafond serait ficé à 125% dans un premier temps, en 2015 et 2016.