Moins de boulot, moins de restos

France 3

Les restaurants routiers voient leur chiffre d'affaires chuter avec la baisse d'activité des secteurs du transport et du bâtiment.

Se serrer la ceinture financièrement, c'est aussi renoncer aux plaisirs du restaurant. Dans l'Aube où France 3 s'est rendue, les restaurants routiers voient les camions routiers passer, mais ne plus s'arrêter. "Maintenant, quand on fait dix couverts, on est contents le midi", avoue Jean-Pierre Garidou, gérant du Relais des amis.

Sa clientèle a diminué de 30% en un an. La raison ? Les camions circulent moins souvent, à un rythme plus soutenu. "On est toujours en accéléré, donc le midi, malheureusement des fois on ne mange pas, ou alors un casse-croûte dans le camion", témoigne ce chauffeur. Le cuisinier du Relais des amis a donc dû revoir sa carte pour éviter de gaspiller sa nourriture : enlever les longs plats en sauce et privilégier les grillades.

Le routier trop cher pour les petits budgets

Ce constat concerne également les restaurants dont la clientèle travaille principalement dans le bâtiment : avec 30% de chantiers en moins dans la région, les ouvriers font aussi le choix du sandwich.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne