Logement : les APL seront calculées sur le revenu en cours, annonce le gouvernement

La mesure entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2019.
La mesure entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2019. (VOISIN / PHANIE / AFP)

Jusque-là, le montant de la prestation sociale était calculée sur les revenus déclarées deux ans plus tôt par le bénéficiaire. 

Les aides personnelles au logement (APL) seront calculées sur la base du revenu en cours des bénéficiaires, a annoncé au JDD (article payant), dimanche 17 septembre, le secrétaire d'Etat à la Cohésion des territoires, Julien Denormandie. Jusque-là, le montant de la prestation sociale était calculé sur le revenu déclaré par le bénéficiaire deux ans plus tôt.  

Donc si je travaille, alors que j'étais au chômage il y a deux ans, je touche un montant d'APL qui n'est pas en relation avec ce dont j'ai besoin aujourd'hui.Julien Denormandieau "JDD"

La mesure entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2019. Elle devrait permettre "d'économiser plus d'un milliard d'euros", justifie Julien Denormandie, promettant que "le prix des loyers diminuera en même temps que le montant des APL".

"Aucun allocataire ne perdra un euro"

Début juillet, l'annonce de la baisse de cinq euros par mois du montant des APL avait provoqué un tollé. Plus récemment, le Premier ministre a confirmé qu'une autre baisse était programmée pour les bénéficiaires de logements sociaux. Le gouvernement a refusé de préciser le montant de cette baisse, mais plusieurs médias évoquent un montant de 50 euros en moins par mois.

"Notre engagement est très clair : aucun allocataire ne perdra un euro", a assuré Julien Denormandie dans les colonnes du Journal du Dimanche, arguant que l'exécutif compte contraindre les bailleurs sociaux de réduire leurs loyers de façon équivalente.

Vous êtes à nouveau en ligne