Zemmour limogé d'iTELE : "Pas utile" pour Mélenchon

(C'est Jean-Luc Mélenchon qui avait repéré les déclarations contestées d'Eric Zemmour © MAXPPP)

Pour Jean-Luc Mélenchon et Alexis Corbière, fondateur et secrétaire national du Parti de gauche, le limogeage d'Eric Zemmour "n'est pas une décision utile à la lutte contre ses idées." C'est aussi l'avis de Daniel Cohn-Bendit.

 "Nous menons le combat contre les idées de Zemmour, et ses déclarations sont inacceptables, car même s'il nie avoir parlé de 'déporter', il y a l'idée de faire partir des millions de musulmans par la force. Mais nous sommes pour la confrontation d'idées et la liberté d'expression. Nous mettons en garde contre le fait de transformer Zemmour en une victime et un martyr, ce qui serait un paradoxe !" a expliqué Alexis Corbière à l'AFP.

A LIRE AUSSI ►►► Quand Eric Zemmour imagine la déportation de cinq millions de musulmans

A LIRE AUSSI ►►► iTELE arrête l'émission "Ça se dispute" avec Eric Zemmour    

Sur le même registre, l'ancien député européen Daniel Cohn-Bendit, a défendu la présence d'Eric Zemmour  "dans l'espace public" : "Le problème c'est que Zemmour existe non seulement en tant que Zemmour mais c'est un des grands intellectuels du Front national, et le FN existe dans la France profonde ou pas. Comme je défends la proportionnelle et le droit du FN à être représenté à l'Assemblée nationale, je me dois de défendre la présence de Zemmour dans l'espace public que cela me fasse mal ou pas."

De façon plus classique, Marine Le Pen, l'UMP Eric Ciotti et Christine Boutin, ont protesté contre l'arrêt de l'émission d'Eric Zemmour.

 

Vous êtes à nouveau en ligne