Vincent Bolloré prend la tête du conseil de surveillance de Canal+

(Vincent Bolloré a pris la présidence du conseil de surveillance de Canal + © REUTERS/ Charles Platiau)

Après Vivendi, Bolloré restructure sa filial, Canal + : il a pris la tête du conseil de surveillance, et a nommé un proche, Jean-Christophe Thiery, comme président du directoire.

La remise en ordre se poursuit. Après Vivendi, Canal + : Vincent Bolloré, le nouveau patron, a officiellement pris ce jeudi la tête du conseil de surveillance de la chaîne cryptée. Il a, dans la foulée, nommé un proche à la tête du directoire, Jean-Christophe Thiery - il était jusque-là président de Bolloré Media, qui publie entre autres le quotidien gratuit Direct Matin , et est également à la tête de l'institut de sondage CSA.

Bertrand Méheut, président du directoire depuis 13 ans, a été "chaleureusement" remercié pour avoir "opéré le spectaculaire redressement et transformé l'entreprise pour en faire le premier groupe de médias français, leader dans ses métiers de la télévision et du cinéma",  selon le communiqué officiel.

Bertrand Méheut ne quitte pas le groupe : il "conseillera Vincent Bolloré sur les importants développements que Vivendi souhaite voir réalisés par le Groupe Canal+" .

Si Bolloré a pris aujourd'hui le contrôle effectif de la chaîne, une première reprise en main avait eu lieu au début de l'été, en juillet, avec les départs du directeur général, Rodolphe Belmer - remplacé par Maxime Saada - et d'Ara Aprikian, patron des chaînes en clair D8, D17 et iTélé.

Vous êtes à nouveau en ligne