VIDEO. Quand Pulvar cite Montebourg pour remplacer Ayrault

Francetv info

La compagne du ministre du Redressement productif a évoqué cette possibilité lors de l'émission  "Le Grand 8", sur la chaîne D8.

MEDIAS – La journaliste Audrey Pulvar, commentant à la télévision l'autorité contestée de Jean-Marc Ayrault, a jugé que "ça serait encore plus compliqué" pour François Hollande d'avoir un Premier ministre à "forte personnalité", citant entre autres l'hypothèse d'Arnaud Montebourg, son compagnon et ministre.

Dans l'émission "Le Grand 8" sur la chaîne gratuite D8, Audrey Pulvar animait, lundi, un débat sur le manque présumé d'autorité et de réactivité du Premier ministre quand elle a lancé : "on découvre que Jean-Marc Ayrault n'a pas de charisme, c'est une surprise pour qui ?" Et d'enchaîner : "Il a certainement d'autres qualités... A la limite, est-ce qu'on demande à un Premier ministre d'avoir du charisme ?" 

"Fillon, c'était Mister Nobody"

La journaliste se lance alors dans une comparaison avec François Fillon au début du quinquennat Sarkozy. "Souvenez-vous des deux premières années (...) Fillon en a pris plein la figure, on disait qu'il avait mal au dos parce que justement il en avait plein le dos. C'était Mister Nobody, on estimait qu'il n'avait pas de charisme, n'avait pas prise sur sa majorité, qu'il ne s'entendait pas avec Nicolas Sarkozy, qu'il l'exaspérait...

"Franchement, conclut-elle, le pire que l'on puisse souhaiter à Jean-Marc Ayrault c'est d'avoir la même longévité que François Fillon", qui est resté cinq ans à Matignon, durant tout le bail élyséen de Nicolas Sarkozy.

Un peu plus tard dans le débat, Audrey Pulvar reprend la parole : "Qu'est ce que voulez que François Hollande fasse ? Il va prendre Manuel Valls comme Premier ministre, une forte personnalité comme celle de Manuel Valls ou celle de... on a parlé un moment de Marisol Touraine, on parle de temps en temps également d'Arnaud Montebourg, ça serait encore plus compliqué pour lui d'avoir un Premier ministre qui ait une forte personnalité."

Vous êtes à nouveau en ligne