VIDEO. Christine Angot fait polémique après ses propos sur l'esclavage

En cherchant à dénoncer "la concurrence des mémoires", la chroniqueuse a estimé que l'esclavage des Noirs était "exactement le contraire" de la Shoah car les esclaves devaient être "en bonne santé" à leur arrivée. Elle s'exprimait samedi soir dans "On n'est pas couché", sur France 2

C'est un exercice périlleux auquel s'est frottée Christine Angot. Alors que Franz-Olivier Giesbert était l'invité de l'émission "On est pas couché" sur France 2, samedi 2 juin, pour la parution de son nouveau livre, Le Schmock, qui raconte une histoire d’amour dans l’Allemagne nazie, la chroniqueuse s'est offusquée contre ce qu'elle appelle "la concurrence des mémoires". "Il ne faut pas qu'il y ait de concurrence, 'tout ça c'est pareil, tout le monde a souffert et les souffrances sont toutes à égalité'. A force de vouloir indifférencier [les souffrances] des uns et des autres, ça conduit à l’indifférence de ce qu’a vécu un groupe de personnes ou une personne en particulier", dénonce-t-elle dans un premier temps.

La chroniqueuse s'est ensuite lancée dans une comparaison entre la Shoah et l'esclavage des Noirs. "Le but avec les juifs pendant la guerre, ça a bien été de les exterminer, c'est-à-dire de les tuer, et ça introduit une différence fondamentale, alors qu’on veut confondre avec, par exemple, l’esclavage, et l’esclavage des Noirs envoyés aux États-Unis ou ailleurs, et où c’était exactement le contraire. C’est-à-dire l’idée, c’était qu’ils soient en pleine forme (...), en bonne santé pour pouvoir les vendre et pour qu’ils soient commercialisables."

Donc non, ce n’est pas vrai que les traumatismes sont les mêmes, ce n'est pas vrai que que les souffrances infligées aux peuples sont les mêmes.

Christine Angot

sur France 2

Un exemple et une comparaison qui ont été dénoncés et sévèrement critiqués sur Twitter. Notamment par l'historienne Mathilde Larrère, qui a rappelé les conditions de vie sur les bateaux utilisés pour le transport des esclaves noirs : 

Ou encore par l'ancien chroniqueur de l'émission, Aymeric Caron : 

Laurent Ruquier juge la polémique "inutile"

L'animateur de l'émission a réagi sur Twitter. "La Shoah fut une abomination. L'esclavage en Afrique et le commerce des esclaves fut une abomination. Aucun doute. Ceux qui tentent de nous faire dire ou penser le contraire, à Christine Angot ou à moi cherchent à créer une polémique inutile", a-t-il écrit.

Vous êtes à nouveau en ligne