Une manifestation prévue samedi devant la Grande mosquée de Paris est interdite

Une manifestation prévue samedi 22 septembre devant la Grande mosquée de Paris, ici en photo, a été interdite.
Une manifestation prévue samedi 22 septembre devant la Grande mosquée de Paris, ici en photo, a été interdite. (MEHDI FEDOUACH / AFP)

Une demande déposée par un particulier à la préfecture de Paris a été rejetée jeudi. 

CHARLIE HEBDO - L'interdiction est effective. Un particulier, dont l'anonymat a été préservé, avait déposé en début de semaine à la préfecture de Paris une demande pour manifester, samedi, devant la Grande mosquée de Paris. Ce rassemblement avait pour but de protester contre le film islamophobe L'Innocence des musulmans, mais la manifestation a été interdite, a annoncé jeudi 20 septembre l'Agence France-Presse, citant une source policière.

Le préfet de police a signé un arrêté signifiant à l'intéressé l'interdiction de cette manifestation, a précisé une source policière. Si l'organisateur maintient cette manifestation, il risque six mois d'emprisonnement et 700 euros d'amende.

Plusieurs appels à manifester en France

Jean-Marc Ayrault avait déjà annoncé, mercredi 19 septembre, que cette manifestation serait interdite. Il n'y a "pas de raison qu'on laisse dans notre pays venir des conflits qui ne concernent pas la France", avait estimé le Premier ministre. "Nous sommes dans une république qui n'a pas du tout l'intention de se laisser intimider par qui que se soit autour de ses valeurs."

Des appels à manifester samedi, à Paris et dans plusieurs grandes villes de France, pour protester notamment contre le film islamophobe, dont la diffusion a été suivie par la publication par Charlie Hebdo de caricatures de Mahomet, circulent sur les réseaux sociaux. Un dispositif policier spécifique est à l'étude à Paris samedi.

Vous êtes à nouveau en ligne