Une de Minute : ouverture d'une enquête pour "injure publique"

(Maxppp)

Le parquet de Paris a annoncé ce mercredi l'ouverture d'une enquête pour "injure publique a caractère racial" à l'encontre de Minute pour sa Une sur Christiane Taubira. Le journal d'extrême droite a publié la photo de la ministre de la Justice avec le titre "Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane".

Après la vague de protestation politique, c'est le début du
volet judiciaire dans l'affaire de la Une du journal Minute sur Christiane
Taubira. Après la saisie de la justice annoncée par Jean-Marc Ayrault mardi, le parquet
de Paris vient d'annoncer l'ouverture d'une enquête contre le journal d'extrême
droite pour "injure publique a caractère racial".

Les inspecteurs de la Brigade de répression de la
délinquance contre la personne, chargée des investigations, vont donc devoir
se pencher sur la Une de Minute : la photo de la ministre de la Justice avec le
titre "Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane ".

Empêcher la diffusion du numéro ?

Manuel Valls a annoncé mardi que le gouvernement étudiait "les moyens d'agir contre la diffusion " du numéro publié à 40.000 exemplaires. Mais le journal était tout de même dans les kiosques ce mercredi matin. Jean-Marie Molitor, le directeur de la publication, assure n'avoir "reçu aucun papier bleu" de la justice empêchant la diffusion. 

Par contre, le site Internet de l'hebdomadaire annonce sa suspension "suite à des attaques malveillantes " tout en renvoyant vers un lien pour acheter le numéro concerné.