Un reportage de la rédaction de France 2 a reçu le 18 mai le Prix franco-allemand du journalisme

(DR)

Signé Martine Laroche-Joubert et Alexis Jacquet, ce sujet, intitulé "Une opérette à Ravensbrück", évoque la représentation d'une opérette, composée par l'ethnologue résistante française Germaine Tillon, dans le camp de concentration où elle fut déportée.

Signé Martine Laroche-Joubert et Alexis Jacquet, ce sujet, intitulé " Une opérette à Ravensbrück", évoque la représentation d'une opérette, composée par l'ethnologue résistante française Germaine Tillon, dans le camp de concentration où elle fut déportée.

Le prix récompense les productions françaises et allemandes qui contribuent à une meilleure compréhension du pays voisin. Outre la télévision, il est décerné pour l'internet, la radio et la presse écrite.

Le prix internet a été attribué au journaliste français Michel Verrier pour son site www.michel-verrier.com. Un site qui fournit notamment "l'essentiel de l'actualité allemande dans sa revue de presse quotidienne" de la presse d'Outre-Rhin, souligne le communiqué du jury.

Le prix radio a été attribué au journaliste allemand Martin Durm pour un reportage sur la catastrophe aérienne du Mont-Saint-Odile il y a 20 ans, reportage diffusé sur SWR2. Le prix presse écrite a été décernée à la journaliste allemande Karin Finkenzeller pour un article, publié dans l'hebdomadaire Die Zeit, sur "la privatisation de la Poste française".