Trois oursons des Pyrénées à baptiser sur Internet avant Noël

(Maxppp)

Trois oursons nés en 2011 dans les Pyrénées attendent un nom de baptême. Un grand concours est lancé sur internet à l'approche de Noël par l'association Pays de l'Ours-Adet. Tout le monde peut faire des propositions.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Ils sont trois petits
oursons. Ils sont mignons et en pleine forme mais il leur manque un petit nom.
Et ce sont les internautes qui vont le choisir. Un grand concours est organisé
sur internet par l'association Pays de l'Ours-Adet.

Trois oursons dont au
moins deux femelles

Quatre oursons sont nés
en 2011 dans les Pyrénées. Trois sont toujours vivants. Parmi eux, au moins
deux femelles. Le sexe du troisième animal n'est pas encore connu. Il faudra
donc choisir un nom qui aille aussi bien à un mâle qu'à une femelle.

L'association met à disposition
un formulaire en ligne pour proposer trois prénoms. Des prénoms qui peuvent
aller "du petit nom sympa aux noms faisant référence aux lieux ou à la
culture pyrénéenne
", précise l'association.

Présentation de la
petite famille

Les trois oursons ont
tous le même père, Pyros, l'ours mâle dominant du massif. Il a environ 24 ans,
vient de Slovénie et a été lâché à Melles, en Haute-Garonne, le 2 mai 1997.

La mère des oursons est Hvala.
Elle a environ 13 ans et a été lâchée à Arbas, toujours en Haute-Garonne, le 17
mai 2006. Elle a déjà eu des oursons : Pollen et Bambou, en 2007 et Nheu et
Noisette, nées en 2009.

On peut apercevoir dans
cette vidéo ci-dessous le père, Pyros, puis Hvala, la mère et enfin l'un des
oursons.

L'un des trois oursons
est également visible dans cette autre vidéo (à 0'32). Il a été filmé en août 2012. Il
est déjà séparé de sa mère.

Des ours de plus en plus
nombreux dans les Pyrénées

La population d'ours
pyrénéens augmente progressivement et c'est la première fois cette année qu'une
portée de trois oursons survit. Le taux de mortalité est d'environ 50% au cours
de la première année.

Il y aurait entre 20 et
25 ours vivants dans le massif pyrénéen, selon le directeur de Pays de l'Ours-Adet,
Alain Reynes.

Ils se trouvent majoritairement
dans les Pyrénées centrales, essentiellement en Haute-Garonne et Ariège, et
côté espagnol dans le Val d'Aran-Pallars Sobira.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Vous êtes à nouveau en ligne