"Top Chef" : Jean Imbert "savoure" sa victoire

Le chef cuisinier Jean Imbert, vainqueur en finale de l\'émission de télé-réalité Top Chef, sur M6.
Le chef cuisinier Jean Imbert, vainqueur en finale de l'émission de télé-réalité Top Chef, sur M6. (CAROL AMAR / MAXPPP)

Le cuisinier se met à table dans plusieurs quotidiens mardi, au lendemain de la diffusion de la finale de "Top Chef" qu'il a remportée.

"C'est trop bon, j'ai encore du mal à réaliser et je savoure", raconte Jean Imbert dans un entretien au Figaro mardi 10 avril. Le cuisinier parisien de 30 ans a remporté il y a plusieurs mois la finale de "Top Chef" (et le généreux chèque de 100 000 euros qui va avec), mais l'émission de M6 n'a été diffusée qu'hier. "C'est l'un des plus beaux moments de ma vie ! On rêve tous d'avoir une étoile Michelin mais pour moi, 'Top Chef' va encore au-delà."

Dans les colonnes de 20 Minutes, celui qui a gagné le surnom de "compétiteur" se souvient : "J’étais comme un boxeur avant de monter sur le ring. J’écoutais du rap à fond dans mes écouteurs (…). Je me suis vraiment mis une pression de dingue. Sur la fin, je dormais qu'une à deux heures par nuit. Dans ma chambre d’hôtel, il y avait des livres de cuisine étalés partout par terre, on voyait plus le sol !" 

Dans l'entretien, il explique que sa participation a ramené de nouveaux clients dans son restaurant, L'Acajou, dans le 16e arrondissement de Paris : "On est complet, c’est le bordel, mais j’aimerais pouvoir recevoir tout le monde. Les gens qui viennent, ils ont la même passion que moi pour la cuisine. J’adore mes clients."

"Il n'y a qu'un Top Chef"

Il se dit toutefois un peu nostalgique de l'émission : "Là j’aimerais bien qu’on m’appelle et qu’on me dise 'Jean, faut que tu passes une épreuve de la dernière chance'. Aujourd’hui c’est des moments fades à côté de ce que j’ai vécu à 'Top Chef'."

"Des étoiles Michelin, il y en a 80 par an, un Top Chef, il n’y en a qu’un, s'enorgueillit-il dans Le ParisienEt puis ce qui est formidable, c’est d’avoir pu travailler avec des grands chefs que j’admire depuis l’enfance. Quand j’avais 12 ans, je m’achetais des livres de cuisine. Un jeune comédien, son rêve, c’est de rencontrer Scorsese en vrai. Le mien, c’était de rencontrer des grands de la cuisine comme Jean-François Piège ou Thierry Marx : ce sont mes Brad Pitt et Robert De Niro à moi !" 

Lundi soir, l'émission a battu ses propres records. Elle a été suivie par 23% des téléspectateurs, soit environ 5,3 millions de personnes.

Vous êtes à nouveau en ligne