TF1 demande une troisième coupure de pub dans les films

Le siège de TF1 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 7 mars 2018/
Le siège de TF1 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 7 mars 2018/ (MICHEL STOUPAK / NURPHOTO / AFP)

Depuis dix ans, les ressources du groupe audiovisuel sont en baisse.

La soirée risque encore plus de s'étirer pour les téléspectateurs. Le groupe TF1 a suggéré, mercredi 18 avril, aux députés d'autoriser une troisième page de publicité dans les films, dans le cadre d'une audition par la mission parlementaire sur la régulation de l'audiovisuel. Cette troisième pause pendant les films créera, selon Jean-Michel Counillon, secrétaire général du groupe TF1, "une manne publicitaire qui viendra innerver le système".

Pour pallier la baisse de ses ressources publicitaires (-15% en 10 ans) et la concurrence des géants américains, le groupe demande aussi l'ouverture de la publicité au secteur du cinéma et aux promotions de la grande distribution (réservées jusqu'ici à la radio et à la presse). TF1 réclame un "allègement de la pression fiscale" sur les chaînes et un "durcissement de la réponse graduée" pour lutter contre le piratage.

Vous êtes à nouveau en ligne