Succès inattendu pour "la plus longue émission au monde" programmée sur la télé norvégienne et internet

Fjords norvégiens
Fjords norvégiens (AFP)

Ayant embarqué neuf caméras à bord du Nord-Norge, un des express côtiers qui relient le sud-ouest du pays au Grand Nord, la télé norvégienne NRK avait fait le pari fou de diffuser l'intégralité des 8.043 minutes (134 heures) du périple en direct sur une de ses chaînes et sur internet.L'émission a battu des records d'audimat.

Ayant embarqué neuf caméras à bord du Nord-Norge, un des express côtiers qui relient le sud-ouest du pays au Grand Nord, la télé norvégienne NRK avait fait le pari fou de diffuser l'intégralité des 8.043 minutes (134 heures) du périple en direct sur une de ses chaînes et sur internet.

L'émission a battu des records d'audimat.

Le week-end dernier, plus de 2,5 millions de Norvégiens, soit une bonne moitié de la population du pays scandinave, se sont branchés sur la chaîne NRK2 pour vivre par procuration l'évolution, minute par minute, de la croisière considérée comme l'une des plus spectaculaires au monde.

Grâce à ce projet original, NRK2 dit s'être arrogé une part de marché de 35% le week-end dernier, un chiffre sans précédent alors que l'audience de la chaîne n'était que de 6% le week-end précédent.

Parmi les "croisiéristes" en ligne les plus fanas figurent les Norvégiens (54% des visionnages) mais aussi les Danois (7%), les Américains, les Allemands, les Britanniques et les Français avec 4% chacun.

L'action de la compagnie de l'express côtier a bondi en bourse
Parallèlement, l'action de la compagnie qui exploite les express côtiers, Hurtigruten, a bondi en Bourse grâce aux retombées commerciales attendues: lundi en fin d'après-midi, le titre s'adjugeait 13,58% sur un marché en baisse de 0,73%.

Parmi les merveilles du voyage, le fjord de Geiranger, inscrit au patrimoine de l'humanité
Le Nord-Norge avait appareillé jeudi soir de la ville hanséatique de Bergen (sud-ouest) avec 314 passagers et mis le cap vers des eaux plus septentrionales. Il devait notamment croiser dans le vertigineux fjord de Geiranger, inscrit au patrimoine de l'humanité. Le Nord-Norge devrait atteindre mercredi matin sa destination finale, Kirkenes, petite ville proche de la frontière russo-norvégienne dans une région où le soleil ne se couche jamais en été.

Un circuit encensé par des guides comme le National Geographic Traveller et le Lonely Planet.

"Nous pensons que nombreux sont ceux qui, en Norvège, ont une relation très forte avec l'express côtier et nous souhaitons offrir aux téléspectateurs une expérience de ce voyage", avait expliqué le responsable du projet, Thomas Hellum, au journal Aftenposten.



-> Pour suivre le périple sur internet: http://www.nrk.no/hurtigruten/

Vous êtes à nouveau en ligne