"Si on veut sauver Radio France, il faut augmenter la redevance" (D. Wolton)

(Dominique Wolton, chercheur au CNRS, spécialiste des médias © Radio France)

Après 19 jours de grève à Radio France, les négociations sont suspendues entre direction et syndicats et on a le sentiment que le conflit s'enlise et qu'il est sans issue pour l'instant. Pour en sortir, il faut que tout le monde se mette autour de la table et tout de suite, estime Dominique Wolton, chercheur au CNRS, spécialiste des médias.

Ces 19 jours de grève à Radio France sont une "tragédie" , déclare Dominique Wolton, chercheur au CNRS, spécialiste des médias. "Qu’il y ait une grève d’accord, mais qu’elle dure aussi longtemps ce n’est pas possible. Cela met en cause tout le monde, le pouvoir politique parce que c’est le service public, la direction de Radio France, d’une certaine manière le CSA dans ses nominations, le Parlement. "

 

Dominique Wolton ne comprend pas que l'Etat et le CSA laisse "pourrir" ainsi la situation et prône la médiation. "Le service public c’est quand même un joyau. Quand la crise est réelle entre les dirigeants et une entreprise cela n’y a rien de scandaleux à faire une médiation, notamment par l’Etat, et à condition d’y mettre des gens de bonnes volontés. "

Une responsabilité collective

"On ne comprend pas bien la neutralité du gouvernement, et le silence total du CSA qui n’hésite pas à intervenir sur les contenus des programmes ou les orientations stratégiques, et là, sur un dirigeant nommé par lui, il y a un silence radio. Bien sûr qu’il y a une responsabilité des syndicats et des salariés, mais ce ne sont pas les seuls. "

L’augmentation de la redevance

Une des solutions pourrait être l’augmentation de la redevance, estiment certaines personnes. Un avis que partage Dominique Wolton. "Les hommes politiques n’ont jamais eu le courage de dire que si on veut des médias publics indépendants, qui aient les moyens de se développer, il faut augmenter la redevance. Il n’y a que chez nous qu’elle est si faible. "

 

"Si on veut sauver la qualité et l’indépendance de Radio France, il faut augmenter un peu la redevance et jouer un peu sur la publicité. "

L'interview de Dominique Wolton par Benjamin Illy
--'--
--'--
 

Vous êtes à nouveau en ligne