Selon le site Rue89, le journal subit "une crise de trésorerie qui fait craindre un dépôt de bilan dès juillet"

La Une du Monde du 9 avril 2010 (édition du 10-4-2010)
La Une du Monde du 9 avril 2010 (édition du 10-4-2010) (France Télévisions)

Les dettes du Monde s'élèvent à 150 millions d'euros, si l'on en croit le site electronlibre.info.Selon rue89, le groupe espagnol Prisa (contrôlé désormais par un fonds de pension américain) aurait accepté de recapitaliser le quotidien, à condition d'en contrôler 51 % des parts avec le journal italien L'Espresso.

Les dettes du Monde s'élèvent à 150 millions d'euros, si l'on en croit le site electronlibre.info.

Selon rue89, le groupe espagnol Prisa (contrôlé désormais par un fonds de pension américain) aurait accepté de recapitaliser le quotidien, à condition d'en contrôler 51 % des parts avec le journal italien L'Espresso.

Dans l'état actuel des choses, Prisa détient 15 % du capital, L'Espresso 3 %. L'espagnol pourrait y monter à hauteur de 34 %, l'italien de 17 %. Résultat: la rédaction du "quotidien de référence" perdrait le contrôle du journal, qu'elle détient depuis 1944, quand Hubert Beuve-Méry prit le contrôle du Temps.

Jusque-là, on pensait que Lagardère (17 % des parts) pourrait prendre le pouvoir au Monde. Mais selon rue89, il serait davantage intéressé par Le Monde interactif.

Comme nombre des confrères de la presse nationale, le quotidien est englué depuis des années dans une crise liée au recul des ventes et de la publicité, mais aussi aux bouleversements induits par internet. Pour 2009, les pertes sont estimées à 30 millions d'euros.

Les banques seraient de plus en plus réticentes à boucher les trous. La BNP avait accepté de prêter 25 millions au journal avec l'hebdomadaire Télérama et sa régie publicitaire Publicat comme garantie.

Vous êtes à nouveau en ligne