LCI gratuite : le Conseil d'Etat rejette le recours en urgence de TF1

Le siège de LCI, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 29 juillet 2014.
Le siège de LCI, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), le 29 juillet 2014. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Le groupe avait déposé un recours devant la haute juridiction pour faire annuler la décision du CSA privant la chaîne d'information payante de passer sur la TNT gratuite. 

LCI a perdu la première manche du bras de fer qui l'oppose au CSA. Le Conseil d'Etat a rejeté, jeudi 23 octobre, le recours en urgence de la chaîne d'information contre la décision du CSA : le gendarme de l'audiovisuel refuse de la laisser passer sur la TNT gratuite. "La décision du CSA ne place pas la société LCI dans une véritable situation d'urgence", a expliqué le Conseil d'Etat pour justifier son rejet.

Une nouvelle décision attendue début 2015

A la fin juillet, le CSA avait refusé la gratuité de la chaîne, invoquant un marché publicitaire poussif et la fragilité de plusieurs chaînes gratuites, dont BFMTV et i-Télé.

A la suite de cette décision, le groupe TF1 avait annoncé, en septembre, la suppression de 148 postes à LCI et TF1, mais il s'était engagé, en cas de suspension de la décision du CSA, à bloquer son plan de restructuration, se disant même prêt à de "nouvelles embauches dès novembre pour préparer le passage en clair". Le Conseil d'Etat devrait se prononcer sur le fond du dossier, au début de l'année 2015.