REPLAY. Réforme de l'audiovisuel public : "France 3 et France Bleu doivent combiner leurs forces respectives", annonce la ministre de la Culture Françoise Nyssen

La ministre de la Culture Françoise Nyssen dévoile lundi à 11 heures les premières propositions de réforme de l'audiovisuel public, qui doit réaliser plusieurs centaines de millions d'euros d'économies.

Présidence unique pour tous les médias publics, suppression ou fusion de France 4, réforme du CSA... La ministre de la Culture Françoise Nyssen dévoile lundi 4 juin à 11 heures les premières propositions de réforme de l'audiovisuel public, un cocktail d'économies et de réorganisations voulu par l'Elysée pour fin 2018 et qui inquiète déjà les syndicats.

>> Les détails du plan de Françoise Nyssen pour l'audiovisuel public

Donner plus de place aux "territoires". La réforme veut créer un véritable "média quotidien régional" qui "se décline à la télé, à la radio et sur les réseaux sociaux" en renforçant la "coopération" entre France 3 et France Bleu. Des matinales communes seront lancées dès octobre dans deux régions. France 3 devra dans ce cadre "tripler" le temps d'antenne réservé à ses programmes régionaux – aujourd'hui, deux heures par jour.

Suppression de France 4 du canal hertzien. Françoise Nyssen a confirmé que France Télévisions libérera "au moins le canal hertzien de France 4", et annonce une réflexion sur France Ô, chaîne consacrée notamment à la France d'outre-mer.

De nouveaux médias. La ministre de la Culture a annoncé le lancement de deux nouveaux médias regroupant les offres des différents services publics de l'audiovisuel dans les prochains mois : l'un concernant l'art et la culture, l'autre concernant une offre commune sur la jeunesse.

Lutter contre les "fake news". Une plateforme commune de décryptage des fausses nouvelles sera lancée sur le site de franceinfo dès mercredi, a aussi promis la ministre.

Vous êtes à nouveau en ligne