Radio France : Mathieu Gallet dit avoir "soigné sa tristesse" et assure qu'il sera "pleinement investi" jusqu'à la fin du mois

Le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, à Paris, le 26 août 2015.
Le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, à Paris, le 26 août 2015. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, s’est exprimé lundi pour la première fois depuis sa révocation par le CSA.

Mathieu Gallet s'est adressé lundi 5 février aux salariés de Radio France depuis l’auditorium de la Maison de la radio à Paris. Il s’agissait de sa première intervention depuis sa révocation, mercredi, par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Le PDG du groupe de radios publiques s'est refusé à "revenir sur les décisions du CSA". "C'est l'instance légitime pour nommer ou retirer le mandat aux dirigeants des entreprises de l'audiovisuel public (...), c'est donc la règle", a-t-il déclaré.

Mathieu Gallet a annoncé qu'il rencontrera mardi Jean-Luc Vergne, le doyen du conseil d'administration de Radio France. C'est lui qui doit assurer l'intérim après son départ, à compter du 1er mars. Les deux hommes discuteront "des conditions" dans lesquelles cet intérim va se dérouler.

Investi "pleinement" jusque fin février

Le CSA a décidé mercredi 31 janvier de retirer à Mathieu Gallet son mandat de président de Radio France à compter du 1er mars. Cette annonce inédite a fait suite à la condamnation de Mathieu Gallet, en première instance, pour favoritisme lorsqu’il dirigeait l’Institut national de l’audiovisuel (INA). Il a fait appel de cette décision de justice. "Jusqu'à la fin du mois je suis pleinement avec vous et pour vous, a-t-il assuré, parce que Radio France, c'est un bien public au service du public".

Mathieu Gallet a ensuite appelé les salariés de Radio France à ne pas "pas tomber dans l'abattement, nous avons réussi un grand chemin ensemble". Au moment de conclure sa prise de parole, Mathieu Gallet a déclaré être "pris dans des sentiments très contradictoires, à la fois de fierté du service rendu, accompli, et de tristesse aussi. J'ai soigné ma tristesse ces derniers jours".

Vous êtes à nouveau en ligne