Quand les politiques se laissent tenter par la presse people

(Closer a une rubrique "peopolitique" © Capture d'écran)

Jean-Vincent Placé est à la Une de Closer ce jeudi. Après Jean-Luc Mélenchon, Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Lemaire, c'est au tour du sénateur EELV de donner une interview à ce magazine people. Un exercice qui fait les affaires des politiques ET de la presse people.

 Sur son site, Closer a une rubrique intitulée "peopolitique", c'est en 2e position, juste à côté de la rubrique "actu people". Pour "vendre" l'interview de Jean-Vincent Placé ce ne sont pas ses propositions politiques qui sont mises en avant mais sa liaison passée avec Cécile Duflot, ex-ministre du logement et ex-patronne des Verts. Avant l'écologiste, le Républicain Bruno Lemaire a lui aussi dévoilé son intimité en parlant des difficultés de son couple. C'est le prix à payer pour apparaitre dans les colonnes de cet hebdomadaire mais les politiques calculent tout et ils ont bien vu que la presse people se vend très bien, Closer est tiré à 330 000 exemplaires et l'été quand les gens sont en vacances, ses ventes font un bond de 20%. Les politiques répondent donc présents aux demandes d'interview et ils le font essentiellement dans Closer, une forme de reconnaissance pour le magazine people qui a révélé la liaison de François Hollande avec Julie Gayet.

 

Vous êtes à nouveau en ligne