"On n'est pas couché" : quatre choses à savoir sur Charles Consigny, le remplaçant de Yann Moix

Charles Consigny sur le plateau de l\'émission \"On n\'est pas couché\", le 3 juin 2017.
Charles Consigny sur le plateau de l'émission "On n'est pas couché", le 3 juin 2017. (FRANCE 2)

Ce juriste d'à peine 29 ans, qui officiait déjà sur RMC, sera l'un des deux chroniqueurs de l'émission de France 2 la saison prochaine.

"C'est une grande aventure qui commence." Charles Consigny a confirmé, mardi 26 juin, sur Twitter, son arrivée dans l'émission "On n'est pas couché" (ONPC) de France 2 la saison prochaine. Le juriste, qualifié par Laurent Ruquier de "réac le plus sympathique de Paris", doit y remplacer Yann Moix dans le duo de chroniqueurs formé avec l'écrivaine Christine Angot.

Franceinfo vous présente ce nouveau visage de la télévision.

1Il est jeune et bien né

Né le 14 juillet 1989, Charles Consigny est le fils du publicitaire Thierry Consigny et le neveu de l'actrice Anne Consigny (Elle, Le Scaphandre, Un conte de Noël, Les Herbes folles). Comme tous les enfants nés en ce jour de bicentenaire de la Révolution française, ses parents reçoivent une lettre du président de la République, François Mitterrand. Cette jeunesse est mise en avant par Catherine Barma, la productrice de l'émission, dans les colonnes du Parisien "Il va également apporter un nouveau souffle, car c'est le plus jeune chroniqueur de l'histoire de l'émission."

2Il a connu une jeunesse mouvementée

Avant ses 18 ans, Charles Consigny quitte l'école pour fonder un magazine, Spring, dont il publiera 10 numéros en trois ans. Comme le raconte Le Point, il obtient son bac en candidat libre, avant de décrocher un master en droit privé et un autre en histoire du droit à la Sorbonne. Derrière ce parcours d'un jeune homme pressé se cache une vie dissolue. Dans son premier livre, Le soleil, l'herbe, et une vie à gagner, écrit avec son père, il raconte comment il l'a appelé depuis l'hôpital, un jour où il avait consommé trop de cocaïne.

3Il a travaillé avec Christine Boutin

En 2009, Charles Consigny rencontre Christine Boutin sur le plateau de Paris Première. "Charles m’a tout de suite fait l’effet d’un garçon au caractère bien trempé, élégant et agréable", racontait l'ancienne présidente du Parti chrétien-démocrate à Rue89. En décembre 2010, il devient son conseiller en communication, à titre bénévole. Il lui conseille notamment de changer de look. "Je lui dis 'habillez-vous comme Ségolène', elle au moins est très classe", témoignait Charles Consigny sur Rue89. Homosexuel assumé, il soutient les positions anti-mariage pour tous de sa patronne, avant de finalement changer d'avis en 2013 dans une chronique publiée par Le Point.

4Il a l'habitude des clashs

Habitué des talk-shows, ce chroniqueur des "Grandes Gueules" sur RMC et du magazine Le Point ne devrait pas être dépaysé par "On n'est pas couché" et ses clashs à répétition. En juin 2017, il s'était d'ailleurs déjà écharpé avec Yann Moix sur le plateau d'ONPC au sujet de l'écrivain d'extrême droite Renaud Camus, accusé d'antisémitisme par l'auteur de Podium. En 2015, lors de l'enregistrement d'un pilote pour une émission de Christophe Dechavanne, Charles Consigny a une "violente altercation" avec Francis Lalanne au sujet d'un clip du chanteur. "D'un coup, Francis Lalanne s'est retourné vers le jeune homme et lui a mis une grande gifle. Comme il n'avait pas de micro-cravate mais un micro sur la joue accroché à son oreille, le bruit a résonné dans tout le studio", racontait un témoin à Ozap.

Vous êtes à nouveau en ligne