Nokia:3 nouveaux combinés, un accord avec Facebook

Le Nokia X6
Le Nokia X6 (© DR)

Nokia a dévoilé mercredi 3 nouveaux téléphones portables, et annondé un accord avec le site web Facebook

Nokia a dévoilé mercredi 3 nouveaux téléphones portables, et annondé un accord avec le site web FacebookNokia a dévoilé mercredi 3 nouveaux téléphones portables, et annondé un accord avec le site web Facebook

Le premier fabricant mondial de combinés a déclaré que ses nouveaux modèles X6 et X3, dédiés à la musique, seraient disponibles au quatrième trimestre et vendus respectivement 450 et 115 euros.

Le groupe finlandais a également dévoilé une version mini de
son smartphone N97 qui sera vendue 450 euros, hors taxes et subventions.

Les ventes de N97, a dit Nokia, ont dépassé celles du N95 et sont sur le point d'atteindre le seuil des deux millions.

Nokia a par ailleurs annoncé un accord avec Facebook grâce auquel les utilisateurs du site communautaire pourront mettre à jour leur statut et le lieu où ils se trouvent via un compte Nokia Ovi.

Le premier combiné qui proposera ce service sera le N97 mini, qui sera lancé en octobre.

La guerre fait rage


De son côté, également en octobre (le 6), le géant informatique américain Microsoft va lancer une gamme de mobiles "Windows phones" en partenariat avec une vingtaine d'opérateurs et d'équipementiers, une offensive pour contrer la montée en puissance de ses rivaux Google et Apple.

Ce lancement, en Europe, aux Etats-Unis, en Amérique du Sud et en Asie-Pacifique, sera réalisé en lien avec seize opérateurs et sept équipementiers : HTC, Acer, LG, Samsung, Sony-Ericsson, HP et Toshiba.

Si Nokia ne fait pas partie de cette liste, le constructeur finlandais s'est déjà allié avec Microsoft en vue d'équiper ses téléphones de logiciels d'entreprises de l'éditeur américain afin de contrer la domination du canadien Research in Motion (RIM) sur ce segment du marché.

L'accord prévoit notamment d'équiper à partir de l'année prochaine certains combinés de Nokia de la suite Office qui comprend, entre autres, Word, Excel, PowerPoint et un logiciel de messagerie électronique.

Research in Motion, le fabricant du BlackBerry, a initié le marché de la messagerie électronique sur mobile et détient une position forte en entreprise, notamment en Amérique du Nord, ce qui lui a permis de résister ces dernières années aux attaques de Nokia.

"Je ne crois pas que RIM n'ait connu une concurrence comme celle que nous lui préparons", a expliqué Robert Andersson vice-président de Nokia.

Toutefois, le Finlandais ne s'est pas totalement converti à Microsoft : il ne prévoit pas d'équiper ses combinés du système Windows Mobile. Il va d'ailleurs sortir prochainement un combiné (N900) équipé du logiciel d'exploitation libre Linux, au fondement créé par Linus Torvalds, lui aussi Finlandais.

Réponse de Microsoft à Google


Microsoft réagit à l'offensive du géant de l'internet Google, qui a lancé début 2008 un système d'exploitation ouvert pour mobiles, Android, utilisable par tous les équipementiers.

Depuis plusieurs années, des rumeurs faisaient état du lancement éventuel par Microsoft d'un mobile à son propre nom comme l'a fait son concurrent Apple, mais le géant informatique a finalement privilégié une stratégie proche de celle de Google.

Le lancement des Windows phones "est une réaction à ce qui s'est passé depuis un an dans le domaine des systèmes d'exploitation sur mobiles. Il y avait une certaine attente autour d'une relance", a déclaré Laurent Husson, analyste chez Forrester.

A travers ce lancement, Microsoft vise "d'abord et avant tout à mettre en avant la marque Windows, dans une logique de réassurance vis-à-vis des clients dans l'environnement PC", a souligné M. Husson.

Le géant américain entend également "montrer qu'il a des partenariats avec les principaux constructeurs de terminaux, comme Samsung et LG qui travaillent par ailleurs avec Google, et avec des opérateurs parmi les plus importants en Europe", a-t-il ajouté.

Vous êtes à nouveau en ligne