Macron propose de nommer Roch-Olivier Maistre à la tête du CSA

Roch-Olivier Maistre, le 15 février 2005 au palais de l\'Elysée.
Roch-Olivier Maistre, le 15 février 2005 au palais de l'Elysée. (PATRICK KOVARIK / AFP)

Le mandat d'Olivier Schrameck, qui avait été nommé par François Hollande, prend fin le 23 janvier.

Emmanuel Macron propose de nommer Roch-Olivier Maistre à la présidence du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), annonce l'Elysée, vendredi 18 janvier. Olivier Schrameck, l'actuel président, avait été nommé le 24 janvier 2013, pour cinq ans, par François Hollande. Son mandat prendra fin mercredi prochain. Roch-Olivier Maistre devra être auditionné par les commissions culture du Sénat puis de l'Assemblée nationale, qui se prononceront sur la proposition de nomination.

Ancien élève de l'ENA, il a notamment été conseiller technique au cabinet du ministre de la Culture François Léotard entre 1986 et 1988. Il a par la suite dirigé la Comédie-Française de 1993 à 1995, puis conseillé le président Jacques Chirac pour l’éducation et la culture de 2002 à 2005. Il est actuellement rapporteur général et président de chambre à la Cour des comptes.

Marie-Laure Denis pressentie à la tête de la Cnil

L'Elysée indique par ailleurs qu'Emmanuel Macron envisage de nommer Marie-Laure Denis à la présidence de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil). Les commissions de l'Assemblée nationale et du Sénat doivent encore se prononcer sur ce choix. L'actuelle présidente de la Cnil, Isabelle Falque-Pierrotin, a été désignée jeudi par le Premier ministre, Edouard Philippe, parmi les garants du grand débat national lancé pour répondre à la crise des "gilets jaunes". 

Marie-Laure Denis, ancienne élève de l'ENA et membre du Conseil d'Etat, a notamment travaillé dans des cabinets ministériels au début des années 2000, au CSA et à l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep).

Vous êtes à nouveau en ligne