LVMH veut racheter le journal "Le Parisien/Aujourd'hui en France"

Les locaux du \"Parisien\", à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), en 2009.
Les locaux du "Parisien", à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), en 2009. (MIGUEL MEDINA / AFP)

Les négociations sont ouvertes avec le groupe Amaury, propriétaire du journal. Le rachat pourrait se faire autour de 50 millions d'euros, selon "Le Figaro".

LVMH continue d'investir dans la presse. Le numéro un mondial du luxe, déjà propriétaire du groupe de presse Les Echos, a annoncé, mardi 26 mai, son intention de racheter le journal Le Parisien/Aujourd'hui en France, pour un montant non précisé.

LVMH a indiqué être entré en négociations exclusives en vue de cette acquisition. "Ce projet est soumis à la consultation des instances du groupe Amaury", propriétaire du titre, "et devra recueillir l'approbation de l'Autorité de la concurrence", a précisé LVMH dans un communiqué.

"Ce quotidien reconnu et respecté contribuera à la performance de notre groupe de presse par sa forte complémentarité avec les titres qui le constituent aujourd'hui", a commenté Francis Morel, PDG du groupe Les Echos, cité dans le communiqué. Le Parisien-Aujourd'hui en France reste le 4e quotidien régional, même s'il a souffert de la crise. Il a vu ses ventes reculer de 8,2% en 2014, à 229 637 exemplaires en moyenne par jour.

Une somme autour de 50 millions d'euros

Dans un communiqué séparé, le groupe Amaury a précisé que "Le Parisien/Aujourd'hui en France et ses filiales, ainsi qu'Amaury Médias, AM Diffusion et son imprimerie de Saint-Ouen" étaient concernés par les négociations exclusives. Il dit "envisager de céder son pôle médias dédié à l'information générale pour accélérer la croissance de ses activités sportives dans un marché très dynamique", tandis que LVMH "souhaite renforcer ses activités dans les médias en se dotant d'un très bel actif".

Selon Le Figaro, LVMH aurait proposé 50 millions d'euros pour acquérir les deux quotidiens Le Parisien et Aujourd'hui en France, ainsi que la filiale de distribution, Proximy. Le groupe LVMH, dirigé par Bernard Arnault, avait déjà racheté en 2007 le quotidien économique Les Echos, pour la somme de 240 millions d'euros, au groupe de presse britannique Pearson. Le groupe Les Echos comprend également Radio Classique et les magazines Investir et Connaissance des arts.

Vous êtes à nouveau en ligne