Les salariés du journal "Le Parisien" en grève pour 24 heures

Les locaux du groupe \"Les Echos / le Parisien\", à Paris, le 17 septembre 2017.
Les locaux du groupe "Les Echos / le Parisien", à Paris, le 17 septembre 2017. (MAXPPP)

 On ignore si le quotidien pourra être dans les kiosques mardi.

Le personnel du quotidien Le Parisien/Aujourd'hui en France a voté, lundi 8 octobre, une grève de 24 heures, la première depuis le rachat du quotidien par LVMH en 2015, notamment sur la question des emplois. Une assemblée générale à Paris, réunissant 286 participants, a voté à 69% une grève non reconductible (198 pour/ 74 contre) après une rencontre entre les organisations syndicales (SNEP-FO, SGJ-FO, SNJ, SNJ-CGT, SGLCE-CGT) et la direction.

Les salariés réclament notamment de connaître la feuille de route pour l'ensemble du groupe Les Echos-Le Parisien, le pourvoi des postes non remplacés ou pourvus par des CDD tout comme celui des arrêts maladies de moins d'une semaine, écrivent-ils dans une motion. La grève est effective depuis 18H30 et concerne l'ensemble des salariés, toutes fonctions confondues. On ignore si le quotidien pourra être dans les kiosques mardi.

Contactée par l'AFP, la direction n'a pas souhaité faire de commentaire. Une nouvelle rencontre avec la direction est prévue jeudi soir et les syndicats appellent à une nouvelle assemblée générale lundi prochain. Le groupe Amaury avait cédé le quotidien Le Parisien/Aujourd'hui en France au groupe de luxe LVMH de Bernard Arnault, déjà propriétaire des Echos, en 2015.

Vous êtes à nouveau en ligne